WikiRecherche

la démocratisation du savoir

Synthèse – Première partie : La création encyclopédique

FIL ROUGE

Introduction

Première partie – La création encyclopédique

Deuxième partie – Accéder au savoir

Conclusion

La création encyclopédique sur Internet n’est pas si différente que sur papier. Certes, les modes de travail, les outils employés et les auteurs ne sont pas les mêmes mais le but de la rédaction demeure le même : il s’agit de diffuser le savoir à un maximum de personnes le plus rapidement possible, le plus simplement possible et le plus « fiablement » possible !

Sur le web, l’internaute a le choix entre les encyclopédies collaboratives et d’autres qui ne le sont pas. Ces dernières diffusent des informations peut-être plus avérées que les autres, du moins c’est que l’on peut penser à première vue, puisque les auteurs sont des professionnels des articles qu’ils rédigent. Au contraire, dans les encyclopédies participatives, telles que Wikipédia, les informations écrites sont plus difficilement vérifiables. En effet, il n’y a pas de « contrôle éditorial », au sens de relecture et correction des erreurs, par une tierce personne.

Les articles et les auteurs, cachés derrière des pseudonymes, ne sont donc pas toujours à prendre comme des puits de savoir vrai. Ces auteurs ne prennent pas la responsabilité de leurs écrits, parce qu’il est impossible de les « poursuivre » pour divulgation de fausse information. En effet, sur Internet, le chemin vers l’identité véritable d’un internaute est très complexe. Ainsi, tout le monde peut se proclamer auteur, chercheur, spécialiste d’un sujet… C’est pour cette raison principalement, que les administrateurs de Wikipédia conservent toutes les anciennes versions des articles rédigés par les internautes : signaler dans la « Licence d’utilisation » de l’encyclopédie (lien direct ici), cette clause permet de suivre les différentes étapes de création et de correction d’un article par un ou plusieurs auteurs. Ainsi, le travail est surveillé, pour éviter tout débordement possible : articles racistes, publicitaires, etc.

Dans la rédaction des articles sur toute encyclopédie du web, les auteurs recherchent la neutralité de leur propos, afin de s’approcher au mieux du projet de l’encyclopédie par Diderot, et pour que le lecteur se fasse personnellement sa propre opinion sur la question.

Enfin, les encyclopédies du web et les encyclopédies papier se ressemblent du point de vue de leur organisation, à savoir les renvois vers d’autres articles, qui se traduisent sur l’interface web par les « liens hypertextes ». La navigation dans le corps de l’encyclopédie est ainsi facilitée par le clic de souris qui remplace les longs moments de feuilletage de l’ouvrage papier.

Ainsi, tout le travail des encyclopédistes sur Internet est de trouver une certaine légitimité de leur travail, pour que le savoir soit encore diffusé au grand public, de manière toujours plus rapide, plus simple et plus fiable.

Publicités

13, décembre 2008 - Posted by | Synthèse | , , , , , , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :